Investir avec nous

Conditions de liquidité pour les investisseurs

Malgré les risques inhérents à tout investissement et l’aspect aléatoire de toute prévision de moyen ou long terme, nous souhaitons donner un horizon de liquidité à nos investisseurs.
Si nous envisageons une durée moyenne d’investissement de 5 ans minimums et idéalement de 10 ans, des sorties pourront être organisées à partir de 3 ans de possession des actions (sous conditions dégradées) si les conditions de contrepartie étaient réunies. La liquidité de chacun serait alors assurée par l’arrivée de nouveaux investisseurs qui rachèteraient leurs parts dans FTF.

C’est-à-dire

W

Que les détenteurs de parts du FTF pourront les céder lors de l’arrivée des investisseurs Institutionnels.

W

Qu’ils pourront faire valoir leurs droits à la sortie en vendant leurs propres actions au FTF une fois les premières participations du FTF liquidées. Des plages de reventes seront aménagées 5 ans, 8 ans puis 10 ans après l’arrivée des investisseurs institutionnels (par liquidation d’actifs ou arrivée de nouveaux investisseurs) après accord du comité d’investissement et à des conditions proposées par le FTFG et validées par le comité d’investissement. La durée minimale de 5 ans pour la détention des actions FTF s’applique également dans ce cas.

W

Qu’ils pourront faire valoir leurs droits à la sortie une fois que la date maximale théorique de liquidation des participations prises par la holding sera atteinte (10 ans + 2 après l’arrivée des investisseurs institutionnels). Cette date ne signifie pas que toutes les participations du FTF seront liquidées après 10 ans (plus exactement dans un délai de 10 à 12 ans = 10+2), mais le FTF devra soit les liquider soit avoir trouvé des investisseurs capables de racheter les parts des investisseurs sortant à cette échéance de 10 ans après l’arrivée des investisseurs institutionnels. Cet engagement de liquidité sous 10+2 ans ne vaut que pour les investisseurs institutionnels et les investisseurs privés qui étaient là avant leur arrivée. Ceux étant arrivés en cours de route devront attendre la fin d’un prochain cycle d’investissement pour en bénéficier : dans l’hypothèse où l’ensemble des participations du FTF n’étaient pas liquidées en raison de l’arrivée de nouveaux investisseurs institutionnels, un nouveau cycle de 10+2 ans serait ouvert, avec la même mécanique d’engagement de liquidité.

Pour cela, notre calendrier d’investissement est le suivant

W

Au cours du temps 1, la direction de FTF (FTFG) devra faire tout son possible pour proposer suffisamment de dossiers au FTF afin qu’il puisse investir dans au moins 2 jeunes sociétés par an (en création ou âgée de moins d’un an) ou dans au moins une société plus ancienne (2 ans d’existence minimum).

W

Au cours du temps 2, le rythme d’investissements ne sera pas beaucoup plus soutenu : Nous aurons à coeur de poursuivre notre mission de co-création d’entreprise, ce qui nécessite temps et attention. Nous emploierons nos moyens supplémentaires à étudier et investir dans des entreprises plus importantes, dont l’étude des dossiers est plus complexe.

A court terme, le premier objectif est de lever un minimum de 6 millions d’Euros d’ici fin 2020 auprès d’investisseurs de deux types

W

Des investisseurs français non professionnels de l’investissement, mais suffisamment aisés et disposant de compétences opérationnelles pour avoir leur place dans les premiers membres de la holding. Des tickets de 50.000 € seront levés dès janvier 2019.

W

Dans un second temps, à partir de fin 2019, des investisseurs étrangers ou des family offices Français. Les tickets de financement plus importants seront alors recherchés.

W

Ce n’est que dans un troisième temps que nous démarcherons des investisseurs institutionnels afin d’atteindre le seuil de 25 millions d’€ d’actifs sous gestion.

Notre objectif réaliste de TRI minimum (non garanti) sera de 33% sur les trois premières années du FTF avec un objectif optimiste de 52%. Ces TRI concernent les investisseurs des premiers rounds souhaitant sortir à l’arrivée des investisseurs institutionnels. Ils pourront également, et c’est ce que nous souhaitons, conserver leurs parts pour un nouveau round de 5 ans (3 minimum sous conditions dégradées). Nous visons un TRI minimum de 10% par an dans le temps 2.